SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Archives > Année scolaire 2008/2009 > Compte rendu CAPD du 20 mars 2008.
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 21 mars 2008

Compte rendu CAPD du 20 mars 2008.

Permutations informatisées : Les résultats devraient être connus le vendredi 21 mars. Appelez au local pour avoir les informations.

Liste d’aptitude directeurs.

50 dossiers déposés. 1/3 d’hommes. 25 entretiens prévus : 17 avis favorables, 6 défavorables, , 2 sans avis pour cause d’absence à l’entretien. 25 dispenses d’entretien (20 faisant fonction, 5 ayant déjà exercés ces fonctions)/25 avis favorables. Le Jura a 36 directions vacantes pour le premier mouvement. Une demande d’inscription hors délai a été refusée.

Liste d’aptitude PE :
17 demandes. Le Jura avait une dotation de 38. Un nouvel appel à candidature sera lancé. 78 collègues sont encore instituteurs : 14 sont logés, 49 bénéficient de l’indemnité logement.

CAPASH :
l’IEN ASH était absent. Remarque : dans le parcours du combattant du postulant CAPASH (entretien avec IEN puis inspection de l’IEN puis commission à l’IA), bonne nouvelle : les avis favorables valent pour 4 ans dont l’année en cours.

optionVacantsCandidaturesCandidatures reçues
C clis 4111
D1774 pour formation Besançon+1 liste complémentaire
E1572 à Besançon + 4 listes complémentaires.
F16 (dont les 12éducateurs EREA que l’IA oublie toujours de comptabiliser…))33 pour formation à Lyon : les candidats retenus recevront un courrier leur demandant s’ils maintiennent leur candidature pour Lyon
G710. Trop cher…

Les formations F ont été retenues cette année à Lyon car elles sont financées par le rectorat.

Le SNUipp a indiqué que des candidats potentiels ont été informés de l’impossibilité de partir en F cette année et n’ont donc pas candidaté…

Pour ne pas utiliser de TR sur les stages longs CAPASH, l’IA propose de nommer 2 stagiaires sur le même poste qui partiront en formation chacun leur tour. Nous avons alerté l’IA sur la difficulté pour les stagiaires et les élèves d’organiser leur année avec 2 enseignants en stage. Va se poser ensuite la question au niveau du mouvement de la titularisation à titre définitif sous réserve d’obtention : 2 collègues et un seul poste ?! L’IA y réfléchit.

Disponibilité : toutes les premières demandes et renouvellement de disponibilité ont été accordées SAUF celles de deux collègues n’ayant pas terminé leur formation. L’IA s’interroge sur la forte proportion de demande de dispo pour aller enseigner en Suisse…

Détachement : toutes les demandes sont accordées sauf un collègue qui choisit la disponibilité suite au refus du ministère.

Temps partiels : Constat : Pour l’année 2007/2008 41 collègues sont à 80% payées 85,87% 35 sont à 77.78% 80 demandes sur autorisation dont 68 pour élever des enfants de + de 3 ans. L’IA s’interroge sur la pertinence de 10% de ces demandes..
Projet 2008/2009 : Toutes les demandes de 80% payés 85,87 de droit seront accordées. Pour les temps partiels sur autorisation (quelle que soit la quotité choisie) l’IA donnera son accord en fonction des ressources enseignantes dans la CIRCONSCRIPTION !!!! Ainsi un collègue de St Claude pourra se voir refuser son temps partiel alors que celui de Champagnole y aura accès… Le SNUipp s’est fortement opposé à cette option qui pour la première fois instaure une iniquité de traitement en fonction du lieu de vie du collègue !!
L’IA insiste sur la balance postes/personnes pour légitimer cette mesure. Il oppose droit des collègues et droit des enfants à la scolarité. Il oublie le devoir de l’Etat d’assurer la continuité du service public dans les écoles et la possibilité pour chacun d’exercer à temps partiels. Nous avons aussi rappelé (il semble l’oublier) que ces temps partiels coûtent chers aux collègues, qu’ils sont précieux quelles que soient leurs motivations et que le refus de l’administration risque de conduire à des congés de maladie qui, au final, ne feront faire aucun progrès du côté de la continuité du service. L’IA refuse de différer la date de retour des dossiers de temps partiels. Elle reste fixée au 31 mars bien que personne ne connaisse l’organisation de la semaine scolaire l’année prochaine…

Organisation de la semaine scolaire : face au brouillard ambiant l’IA nous invite à un groupe travail le 27 mars sur la question. Pour l’instant la seule info vient du Doubs qui réfléchit à l’organisation suivante : Lundi, mardi, jeudi toute la journée ; mercredi , vendredi le matin. Le vendredi après midi sera pour les enfants en difficultés. Les conférences pédagogiques auront lieu le mercredi après midi.

Les inspecteurs soulignent l’importance de la charge de travail pour les équipes de circonscription. La préparation des animations pédagogiques et leurs animations vont mobiliser les équipes 30 mercredi sur les 36. Les conseillers pédagogiques se questionnent sur l’opportunité de participer au mouvement. Du côté des collègues : les conclusions de la réunion d’information syndicale samedi matin ont beaucoup intéressé l’administration :
- opposition à la suppression de 72 heures de classe pour les élèves
- surcharge de travail
- concentration de celles-ci sur une semaine écourtée
- 10 mercredis complets dans l’année
- augmentation des coûts de garde pour les familles (dont les nôtres !)
- impossibilité pour les élèves de participer aux activités périscolaires du mercredi matin
- difficulté de travailler dans de bonnes conditions avec les enfants en difficulté le vendredi après-midi alors qu’ils auront eu classe le mercredi matin
- Organisation des transports
- Quotité de décharge IMF, temps partiels, directeurs…
- Quelle part des 60h libérées pour la préparation, la concertation, les rencontres avec les parents avant la mise en place des heures de soutien devant élèves ? (L’administration réfléchit sur 60 heures pleines en présence d’élèves)

A suivre… Changement de calendrier pour les R3 : L’administration sera souple avec les demandes d’autorisation d’absence des directeurs nouvellement nommés qui souhaiteront retourner dans leur école pour la journée des rencontres musicales. Si un collègue doit participer aux rencontres musicales en tant que membre de l’orchestre et au stage directeur il faudra qu’il fasse un choix qui n’en est pas un… Ou il choisit le stage directeur ou il choisit les rencontres musicales et rend son poste de directeur !!

Réunion sur les programmes : l’IA a reçu, hier, un message du ministère lui demandant de changer la date de la concertation sur les programmes pour la placer un samedi déjà vaqué !… Cela pénaliserait les enfants qui n’auraient pas classe ce jour là. Le temps de concertation est toutefois maintenu mercredi 26 mars et samedi 29 dans le département. Le ministère ne s’émeut pas des 72 h de classe en moins l’année prochaine avec la suppression du samedi matin…

Passage du logiciel AGAPE à NGM (nouvelle gestion des moyens)

Ce logiciel sera mis en place dans le département pour la rentrée 2008. De nombreux changements vont donc intervenir, l’outil est le prétexte de modifications de règles (pas dans le sens d’un progrès…), d’un alignement au niveau national rognant ainsi toute marge de manœuvre départementale. Les spécificités et avantages acquis départementaux risquent de disparaître pour une gestion financière (performante !) et recentralisée.

Concrètement le stage filé des PE2 passera de 22% à 19% : calculs effectués sur 31 semaines au lieu de 36 semaines. Décharge directeurs 5 à 8 classes : de 25% à 22%. Suppression de la règle départementale qui conserve le poste pendant une année aux départs en disponibilité de droit et détachement.