SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > DECES DE CHRISTINE RENON préavis de grève et rassemblements le 3 (...)
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 30 septembre

DECES DE CHRISTINE RENON préavis de grève et rassemblements le 3 octobre

Jeudi 3 octobre, jour des obsèques de Christine Renon, le SNUipp 39 appelle à des rassemblements à partir de 17h devant les inspections de Dole, St Claude et Champagnole et l’inspection académique pour rendre hommage à notre collègue et faire entendre ses légitimes revendications,qui sont aussi les nôtres, concernant nos conditions de travail, les véritables besoins de nos élèves, des familles et de l’École publique.
JPG - 5.9 ko
ruban-noir-deuil

DECES DE CHRISTINE RENON

Christine Renon, directrice d’école dans le département de la Seine St Denis s’est donné la mort sur son lieu de travail la semaine dernière. La lettre qu’elle a laissée ne souffre aucune ambigüité : ce sont bien les conditions d’exercice de son métier, imposées par l’institution, qui sont à l’origine de son geste désespéré : "je ne pensais pas que ce travail que j’ai tant aimé pourrait m’amener à cela". Le courrier qu’elle a souhaité voir diffuser ici

Il y a 10 jours, c’est une collègue des Bouches du Rhône qui a tenté de se donner la mort : voir article du Café Pédagogique "Le management mis en cause dans la tentative de suicide d’une enseignante".

Le(s) rassemblement(s), la tristesse, la colère et l’indignation ne ramèneront pas notre collègue. Pas plus que toutes celles et ceux qui ont été et sont abimés par une entreprise de démolition systématique et systémique de nos métiers et de notre outil de travail.

Ce qu’écrit et dénonce Christine Renon, c’est bel et bien le processus de déshumanisation qui est à l’œuvre partout.

• dans les hôpitaux et notamment dans les services d’urgence partout en France en grève depuis 6 mois.

• chez les pompiers, dans les EHPAD, dans le secteur de la petite enfance et de la protection de la jeunesse, du médico-social, de la culture, de la justice, et même dans la police et la gendarmerie.

La portée de l’acte de notre collègue Christine Renon va bien au-delà de l’École.

Faisons en sorte qu’elle ne soit pas morte en vain… Faisons résonner son cri d’alarme.

Christine, c’est toi, c’est moi, c’est NOUS

Ce sont les injonctions qui tombent d’en haut parfois contradictoires et de plus en plus déconnectées du travail de terrain

Ce sont les prescriptions ministérielles qui nous assomment nous dépossédant de notre métier

C’est la pression, l’infantilisation, l’hyper contrôle, ces pratiques de management ultra-libérales qui font des ravages

C’est l’impossibilité de bien faire son métier dans des conditions de plus en plus dégradées, la disparition des RASED, des élèves qu’on n’arrive pas à aider dans des classes surchargées, de l’inclusion « ratée » faute de moyens…

C’est l’absence de réponse, de soutien et de protection quand nous sommes confronté-es à des situations complexes ou de crise dans nos écoles

Ce sont les tâches qui s’empilent au fil du temps et des IEN qui nous renvoient aux fameuses 108h…

C’est d’avoir à absorber seul-e et toujours plus.

C’est le mépris d’une institution qui affecte de manière autoritaire, au dernier moment

C’est l’absence de formation…

La liste est longue et pourrait encore s’allonger…

Le ministère Blanquer, depuis son arrivée, a accéléré le processus de détérioration de nos conditions de travail.

Cette marche forcée de réformes rejetées par la profession, nous contraint à mettre en œuvre sous la pression hiérarchique des mesures qui heurtent notre professionnalité, voire qui bafouent les valeurs humaines et professionnelles que nous portons.

Alors STOP, ça suffit ! PLUS JAMAIS CA !!!

L’institution est responsable.

LA FSU a déposé un préavis de grève. Le SNUipp soutient les collègues qui choisiraient de faire grève ce jour là, discutez en équipe et informez-nous de votre décision

Le SNUipp appelle

Jeudi 3 octobre, jour des obsèques de Christine Renon, à des rassemblements à partir de 17h devant les inspections de Dole, St Claude et Champagnole et l’inspection académique pour rendre hommage à notre collègue et faire entendre ses légitimes revendications,qui sont aussi les nôtres, concernant nos conditions de travail, les véritables besoins de nos élèves, des familles et de l’École publique.

Nous proposons à toutes les équipes de nous envoyer d’ici le 3 octobre, des photos, des textes, des revendications que nous afficherons et ferons parvenir à l’IA.

Fredéric Grimault, enseignant-chercheur, que nous avons reçu dans le département, répond aux questions qui lui ont été posées suite à l’article paru dans l’Humanité. "Dans cet article, j’essaye de mettre en regard le suicide d’une directrice d’école et les logiques managériales."

Laurence De Cock, « Solaire » … De tous les mots prononcés en hommage à Christine Renon, directrice d’école à Pantin, c’est celui qui me reste.

https://blogs.mediapart.fr/laurence-de-cock/blog/260919/silence-meurt-0