SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Consigne : Réapporiation des 108h
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 15 octobre

Consigne : Réapporiation des 108h

APC, Animations Pédagogiques, Réunions d’Informations Syndicales

Le SNUipp appelle les enseignants à s’en tenir stricto sensu aux 24h de classe + 108h (à organiser individuellement ou en équipe) selon la quotité travaillée (temps partiels) et à refuser toute réunion qui dépasserait le temps de travail légal ou ne serait pas associée à un ordre de mission permettant de comptabiliser les heures et de faire procéder aux remboursements de frais.

Nous sommes des enseignants professionnels et responsables, nous travaillons 44h par semaine (chiffres du ministère), notre priorité n’est pas de remplir des tableaux pour faire fonctionner l’école. Ne faites pas remonter les tableaux de bord.

APC avec les élèves c’est stop :

Aucune preuve n’a été faite montrant que les APC ont favorisé la réussite de tous les élèves et encore moins ceux en difficulté. L’IA a demandé une enquête auprès des IEN mais n’a pu avoir de résultats ni qualitatifs ni quantitatifs. Le SNUipp nationalement appelle donc à ce que les conseils des maîtres s’approprient ce temps pour des projets qui ont un sens pour les collègues et les élèves.

Animations pédagogiques :

Sur les 18 h d’animations pédagogiques 9h sont destinées au distanciel. Le CHSCT ministériel a statué sur l’impossibilité d’obliger les enseignant-s à faire de la formation en distanciel. Il reste donc 9h de présentiel. Sur les 9h on peut : remplacer 3 h par des Réunions d’Informations Syndicales remplacer 6h par des réunions d’équipe (informer l’inspection par mail et pour la réunion d’équipe, envoyer un petit relevé de conclusions voir ci-dessous) faire des animations pédagogiques au choix. Rappel : dans les textes, aucune anim péda ne peut être considérée comme obligatoire.

Le SNUipp 39 a obtenu depuis 2015 la possibilité que les heures d’animations pédagogiques soient dévolues à la mise en place d’un projet propre à l’école (climat scolaire, …).

Nous avons clairement indiqué que les équipes sont plus à même que quiconque pour décider de la teneur de leurs projets en fonction des besoins de l’école. Les travaux sur le climat scolaire par exemple, demandent du temps, de la réflexion et il n’est pas question pour les collègues d’avoir à remplir des tableaux de bords ou de rendre des comptes systématiquement. Il nous semble évident que les équipes, si elles le jugent intéressant, travaillent de concert avec les collègues de circonscriptions ou d’autres écoles sans que cela ne puisse leur être imposé.

documents joints