SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Compte-rendu de l’audience IA/OS du 23 mars
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 24 mars

Compte-rendu de l’audience IA/OS du 23 mars

Compte-rendu de l’audience IA-Organisations syndicales du 23 mars 2020 (par visioconférence)

Présents pour l’administration : M Tamene et M Faivre

FSU : Aurélien Bergonzi, Mallorie Cousson

SE UNSA : Laure Monamy, Guy Jaillet

SNUDI FO : Régis Vessat

Evolution de la situation dans le département :

L’inspecteur d’académie ouvre la réunion en faisant un point général de l’évolution de la situation dans notre département. Tout d’abord, il commence avec le compte-rendu du CHSCT-A qui s’est tenu dans l’après-midi. Ils ont évoqué l’accueil, la sécurité, la désinfection des écoles, les modalités d’extension de l’accueil (pour les enfants des personnels autre que soignants : ASE, CD pmi, Associations, MECS, AEMO...).

 Nombre d’élèves pris en charge dans les écoles baisse (de 200 la semaine dernière à 76 aujourd’hui) dans le Jura. Avec assez d’enseignant.es dans les écoles pour faire des rotations pour une exposition minimale au virus. Pour accueillir les enfants de soignant.es, il y a 41 personnes (enseignants + monde associatif ou autre)

 Dans l’académie : 345 élèves pris en charge aujourd’hui. 170 dans le Doubs, 76 dans le Jura, 70 en Haute-Saône, 25 dans le territoire pour 297 volontaires.

Il est difficile de faire des prévisions même à moyen terme sur le nombre d’enfants pris en charge. Cela évolue au jour le jour. Les personnels soignants ne peuvent pas toujours anticiper leur planning. Mais l’IA pense que ce nombre ne va pas augmenter de façon importante.

 L’IA rapporte les propos du Docteure Choulot, médecin au rectorat. Elle a rappelé au CHSCTA qu’un enfant malade (quelle que soit la maladie) ne doit pas être accepté dans les pôles d’accueil. Elle a également fait référence aux gestes barrières.

L’IA indique qu’en cas de problème d’accueil ou d’hygiène dans les pôles d’accueil, les enseignant.es peuvent contacter leur IEN. Il/elle se mettra en contact avec les collectivités.

 Au niveau du volontariat plus particulier des directeur.rices de pôle d’accueil, l’IA-adjoint indique qu’il n’a pas eu, pour l’instant, de demande de directeur.rice souhaitant être relayé. Il reste attentif à cette problématique. La FSU a questionné l’IA sur la mise en place à Bletterans d’un centre covid+ dans les locaux du collège. Celui-ci accueillait des élèves la semaine dernière. Comment cela va-t-il se passer ?

L’IA-adjoint nous informe qu’aucun enfant n’était prévu sur ce site. Il sera bien entendu entièrement désinfecté avant que quiconque n’y retourne.

La continuité pédagogique

l’IA nous informe qu’une nouvelle note du ministère va arriver. Elle concerne la procédure pour que les familles les plus éloignées de l’école puissent retirer les documents de façon exceptionnelle à l’école ou dans un autre site. L’IA, tient à ce que cela ne soit pas généralisé dans le département, redit que le mieux est de ne pas se déplacer, de rester chez soi.

De plus, le ministère est en train de passer une convention avec la poste pour faciliter l’envoi des documents papiers aux familles.

La FSU rappelle sa position sur « la continuité pédagogique » qu’il vaudrait mieux nommer « discontinuité pédagogique » et qui laisse bien évidemment sur le bord du chemin les familles les plus fragiles et génère énormément de fatigue et de stress pour tout le monde.

L’IA et l’IA adjoint insistent sur la continuité du lien à garder avec les familles et appelle les enseignants à avoir une demande mesurée et raisonnable envers les élèves. Il y a eu des dérives dans le travail demandé à la maison mais tout cela paraît normal, c’est le temps de s’adapter à la nouvelle situation. Une nouvelle circulaire départementale est en cours de rédaction pour refixer les limites de la continuité pédagogique.

 Une cellule d’écoute pour les personnels enseignants sera mise en place.

 Il est également envisagé d’instaurer une cellule d’écoute pour les familles.

L’IA adjoint indique que les membres du RASED sont très impliqués dans l’aide aux familles en difficulté.

Les instances carte scolaire

Les instances vont se tenir. Les rectorats ont eu l’autorisation pour les CTSD de se tenir en audio-conférence et le CDEN par écrit en avril à peu près aux dates prévues.

La FSU s’est opposée. Il y a beaucoup de difficulté à échanger en visio-conférence, le format n’est pas adpaté. La préparation est également impossible. La FSU a demandé un moratoire au niveau national : on ne ferme rien et on ouvre ce qu’il faut...

Questions diverses

Le SNES a évoqué le problème des examens / allègement du programme. Il faut avoir une vision de ce qui va arriver pour ajuster.

L’IA répond qu’ils n’ont encore pas d’informations sur le sujet, le Ministère communiquera, mais rien n’est arrêté à ce stade

L’IA clôt cette audience en remerciant tous les collègues pour leur engagement.