SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Démission Blanquer
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 23 juin

JPG - 10.1 ko
Démission Blanquer

Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, profite de la crise sanitaire pour avancer toujours plus loin dans son projet de casse de l’école publique : 2S2C (territorialisation et limitation de l’école à Français/Maths), vacances apprenantes, évaluations pour tous les niveaux, emploi fonctionnel imposé aux directeur·trices et à la profession, numérique et « distanciel » renforcés, etc.

Tout cela dans un contexte de déploiement d’un protocole sanitaire qui continue d’interroger dans le calendrier, les modalités, la surcharge de travail qui incombe aux directeur∙trices, et un fort recul de nos droits (mouvement, temps-partiels, disponibilité,...) et du contrôle des opérations de carrière par les délégué∙es des personnels.

Pour tes ces raisons , le SNUipp-FSU 39 appelle la profession à prendre la mesure de l’attaque en cours.

Inondons dès demain mercredi 24 juin ( jour de vote en première lecture de la proposition de loi fonction de directeur.trice) et dans les jours à venir les inspections par l’envoi d’une lettre au DASEN ( lettre jointe ) demandant la démission de Blanquer !!

Ensemble, exigeons une autre École que celle que veut imposer sans débat et contre l’intérêt des élèves et des personnels, un Ministre qui n’a de cesse d’imposer sa "vision" de l’École, fondée sur la concurrence, l’individualisme et le "mérite" !

Comme la Santé, l’Éducation ne DOIT PAS être privatisée. C’est un bien commun précieux qu’il nous faut défendre face au casseur BLANQUER.

Continuons d’afficher notre colère et notre détermination en signant la pétition, SNUipp-FSU, CGT Éduc’Action, Sud éducation et Snudi-FO pour dire NON à l’emploi fonctionnel des directeur.trices.

Cliquez pour signer la pétition

Le bureau du SNUipp

documents joints