SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Carte scolaire > Carte scolaire 2012
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 25 novembre 2011

Carte scolaire 2012

« Je pense que si l’on fait des réformes d’organisation et de structures, oui, il sera possible de réduire encore le nombre de postes en ne remplaçant pas un certain nombre de départs à la retraite » Luc Chatel

+5 300 élèves, -5 700 emplois, 8 700 départs en retraite (taux de non remplacement de 2 sur 3).

Sous la pression, le président de la république a promis de « ne pas fermer de postes classes, hors évolution démographique ». Le ministère a clairement affirmé que les postes « hors-classe », ressources pourtant essentielles pour les élèves et le fonctionnement de l’école, seront une cible privilégiée pour les suppressions de postes :

- Moins d’intervenants langues,
- Moins de RASED,
- Moins d’enseignants remplaçants
- Moins de conseillers pédagogiques

De plus, dans les écoles qui attendent des élèves supplémentaires, les ouvertures de classes seront impossibles :

- chute de la scolarisation des moins de trois ans
- élèves en difficultés sans aide spécialisée,
- classes sans remplaçants,
- effectifs encore plus chargés
- recours à des contractuels enseignants précaires étendu.

Dans le Jura

Le Jura, en 10 ans, a payé un lourd tribu à ces politiques : 113 postes ont été supprimés dans les écoles pour 674 élèves de moins ( 1 poste pour 4 élèves et environ 90 ETP pour 395 élèves (1 pour 6 élèves) dans les collèges. On ne compte plus les restructurations d’écoles : le nombre d’élèves transportés explose comme le budget du conseil général et celui des familles contraintes de laisser leurs enfants à la cantine et à la garderie.

Pour l’IA, les indicateurs pour la rentrée 2012 sont au rouge : le constat de rentrée 2011 fait apparaître 465 élèves de moins. La chasse aux postes est ouverte !

La baisse de 2 % des effectifs jurassiens couplée à la volonté ministérielle d’en finir avec les postes hors classe risquent bien de faire du département un exemple du genre en matière de saccage du Service Public d’Education.

Les changements des seuils pour l’étude de la carte scolaire font mentir Sarkozy :

Malgré les annonces électoralistes qui ont fait le bonheur des médias, l’Inspecteur d’Académie fermera bel et bien des classes en 2012. Il a pour cela choisi de procéder, comme ses collègues et contre le vote unanime du CDEN, aux changements des critères d’études pour les fermetures et ouvertures de classes.

Ces nouveaux critères, mettent toutes les écoles au même niveau, et contestent la spécificité des petites écoles et des RPI. Ici encore l’IA cherche à faire passer en force les préconisations non abouties du schéma territorial ( refus des maires, des parents, des collègues…) et les directives ministérielles.

critères d’étude de la carte scolaire 2012
Écoles Pour une ouverture Pour une fermeture
Hors EP en EP Hors EP En EP
Maternelles M > 30 (hors 2 ans) M > 28 (avec les 2 ans) M ≤ 28 (hors 2 ans) M ≤ 25 (avec les 2 ans)
Élémentaires, primaires, RPI (y compris les élèves de CLIS) M ≥ 27M ≥ 25 M ≤ 27 M ≤ 25

EP = Éducation Prioritaire.

Dès réception des documents de travail, le SNUipp fera parvenir à toutes les écoles du département les chiffres de l ‘IA concernant la carte scolaire. Nous vous demandons de nous indiquer tout changement dans les plus brefs délais. Par ailleurs nous nous adressons à l’IA pour que les variations d’effectifs soient prises en compte jusqu’au CTPD carte scolaire.

Ensemble, enseignants, élus, parents, mobilisons-nous !