SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Archives > Année scolaire 2011/2012 > Circulaire de rentrée 2012 : vision réductrice de l’école et des (...)
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 19 avril 2012

Circulaire de rentrée 2012 : vision réductrice de l’école et des apprentissages, ça continue.

Le ministère vient de rendre publique la circulaire de rentrée 2012 : neuf pages accompagnées d’une annexe de 28 pages avec des renvois fréquents à différents sites du ministère.

Si la circulaire ne comporte pas de nouveautés majeures, elle renforce les différentes mesures mises en place ces dernières années autour notamment de la personnalisation et de la responsabilisation. Au final, beaucoup de formules incantatoires, souvent très éloignées de la réalité du terrain.

Construire l’École du socle

Le ministère développe les leviers de l’« école du socle » destinée à réduire le % d’élèves en difficulté. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Le ministère ne demande pas encore de modifications structurelles (fusion école-collège) ni des modifications d’horaire de service. Seules, des actions spécifiques pour la liaison CM2 – 6ème sont rappelées. Pour le reste, ce sont des objectifs à atteindre notamment aux regards des indicateurs que sont les évaluations CE1 et CM2.
On est dans l’usine à cases avec des tableaux excel ou autres enquêtes à renseigner. Pour y parvenir, le ministère réaffirme ses orientations.
Côté apprentissage, l’insistance est mise sur l’orthographe, le vocabulaire et la grammaire, et sur la conscience syntaxique même dès la maternelle ! Le socle se réduit au français (« l’assise ») et aux maths (« la base »). Nouveauté : des aides différenciées dans dix domaines clés seront proposées en grande section maternelle. Première d’entre elles, des exercices de phonologie réalisés par des médecins et non des spécialistes des apprentissages. Le SNUipp-FSU a d’ailleurs interpellé le ministre pour qu’il publie les résultats de la recherche sur lesquels est fondé ce projet.
Côté parcours des élèves, les attaques contre le collège unique sont fortes : « personnaliser au collège, c’est ouvrir la voie à un collège des intelligences multiples ... avec de nouvelles formes variées d’alternance » proposées dès la classe de 4ème.
Le LPC est cité comme un outil prépondérant « déjà présent au collège, il se généralise progressivement à partir de la rentrée 2012. En parallèle, le livret scolaire numérique du premier degré (LSN1D) sera expérimenté par les écoles candidates ».
Cette partie montre une fois de plus une vision réductrice de l’école et des apprentissages.

Mettre la personnalisation au service de l’égalité des chances

Cette circulaire ne cite ni l’éducation prioritaire ni les RRS. Elle pointe tout de même les établissements en zone rurale qui doivent rentrer dans le dispositif « cordées de la réussite » (ECLAIR et internat d’excellence).

Encourager la dynamique pédagogique et l’innovation

Au niveau de la formation initiale, cette circulaire met en avant les masters en alternance. Ils sont appelés à être étendus géographiquement et au niveau des disciplines. La formation initiale est vue comme un « partenariat » entre l’université et les écoles ou établissements avec les tuteurs, formateurs et inspecteurs. Le terme de "compagnonnage" refait son apparition. Formation et professionnalisation des tuteurs sont prévues. Les étudiants en master par alternance recevront une clé « se préparer aux métiers de l’enseignement. » Sur la formation continue, cette circulaire poursuit le transfert de la formation continue en présentiel vers une formation en ligne.
Aucune prise en compte de toutes les critiques faites sur la mise en place de ces masters en alternance : absence d’articulation entre formation en master et prise en charge de la classe, absence des maîtres formateurs dans les équipes de formateurs.
Cette alternance est contraire à une formation en alternance intégrée, dans laquelle les stages sont des temps de formation pour des étudiants qui ne sont pas pris comme moyens d’enseignement. Aucune volonté de renforcer la formation continue, renvoyée au bon vouloir des enseignants. Rien n’est dit sur les moyens nécessaires à la formation continue.

Établir un climat scolaire propice à l’apprentissage

La circulaire rappelle la campagne contre le harcèlement lancée en janvier 2012. Elle maintient la lutte contre l’absentéisme à travers la suppression des allocations familiales et le travail avec les équipes mobiles de sécurité.

Renforcer l’action éducative

Pratique sportive, politique éducative de santé, éducation artistique et culturelle, sécurité routière, éducation au développement durable. Une énumération de vœux pieux sans moyens ni formations.

Garantir la laïcité

Faire vivre l’égalité filles-garçons. Si l’existence de ce nouveau chapitre est un point positif, on peut regretter qu’il n’y ait rien sur la nécessaire formation pédagogique des maîtres sur ce thème.

ASH

c’est la première fois que ni le mot RASED, ni l’aide spécialisée, ne sont cités dans les différents dispositifs.

Peu de nouveautés sur la question du handicap si ce n’est la mise en place des ASCO (assistants de scolarisation chargés d’apporter une aide « mutualisée » aux élèves) alors même que le décret n’a toujours pas été formellement adopté.