SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Archives > Grève le 14 novembre : Rythmes scolaires : le recul
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 7 novembre 2013

Grève le 14 novembre : Rythmes scolaires : le recul

La réforme des rythmes, mise en place à la rentrée 2013 pour plus de 20% des écoliers et étendue en 2014 à tous, fait apparaître des difficultés et des reculs pour le fonctionnement des écoles. C’est maintenant que se tiennent les réunions préparatoires et les conseils d’école et c’est maintenant que tableaux d’emploi du temps en main, les collègues, les parents, les élus mesurent l’ampleur des dégâts.

Opposés à la réforme telle qu’elle a été imposée par le ministère et qui entérine la territorialisation de l’école, beaucoup ont néanmoins participé à l’élaboration des projets en plaidant pour une organisation la plus conforme à l’idéal que nous portons d’une école laïque, gratuite et égalitaire qui n’oppose pas conditions de travail des enseignants et condition de scolarisation et d’apprentissage des élèves.

Les enseignants du Jura comme ceux de nombreux autres départements constatent qu’ils ne sont pas écoutés, pas entendus et que dans certains cas c’est au mépris de leur travail et de leur engagement que les décisions sont prises. Les fins de non-recevoir de l’administration se multiplient.

Dans un contexte de dégradation générale des conditions de fonctionnement de l’école (effectifs dans les classes, remplacements, formation initiale et continue, injonctions administratives de plus en plus nombreuses, contrôle tatillon des IEN...) et de reculs des droits des salariés (réforme des retraites avec des carrières qui ne cessent de s’allonger, gel du point d’indice, recul des droits syndicaux...), le budget 2014 ne laisse entrevoir aucune amélioration pour l’école et ses personnels et la mise en place de la réforme des rythmes sera une dégradation de plus.

Le SNUipp-FSU39 appelle à une première étape de mobilisation par une grève le 14 novembre.

Le retrait du décret s’impose pour obtenir :
- la suppression de la réforme des rythmes.

- L’ouverture de négociations au niveau national avec l’ensemble de la communauté éducation.

Si le ministère n’entend pas les revendications légitimes portées par les personnels et leurs organisations syndicales, l’action se poursuivra, y compris par une grève nationale début décembre.

Une autre réforme pour l’école qui ne s’appuie pas uniquement sur une réforme des rythmes scolaires s’impose.

Modalités de la journée :
Assemblées générales : 10h00
- Dole, salle des Arquebusiers
- Lons le Saunier, maison des syndicats
- Saint Claude, salle Witchi

Rassemblement :
- 14h30 devant la préfecture pendant la tenue du CDEN. (où les élus du SNUipp39 porteront la parole de chacun devant le préfet, l’IA, les élus, les représentants de parents, du conseil général, du conseil régional, ...)

documents joints