SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !
http://39.snuipp.fr/spip.php?article36
Assistants d’éducation employés comme Auxiliaires de Vie Scolaire
mercredi, 14 novembre 2007
/ SNUipp du Jura /

Syndicat National Unitaire des Instituteurs, P.E. et P.E.G.C.

- BP 832 – 39008 Lons le Saunier Cedex

Tél : 03 84 47 12 64 – Fax : 03 84 24 50 21

snu39@snuipp.fr

La circulaire précisant les modes de recrutement et d’emploi des assistants d’éducation consacre une part importante aux AE employés comme AVS (aides à l’intégration des élèves handicapés). Ils sont recrutés par l’Inspecteur d’Académie pour exercer auprès d’élèves pour lesquels une aide a été reconnue nécessaire. Cette circulaire distingue deux types d’AVS :

- les AVS-co : ils assurent l’aide aux élèves handicapés dans les dispositifs collectifs (CLIS, UPI …). Ils relèvent du “ régime général ” des assistants d’éducation : recrutement au niveau des EPLE notamment. Ils peuvent participer aux actions de formation d’adaptation à l’emploi proposées aux AVS chargés de l’aide à l’intégration individuelle (AVS-i).

- les AVS-i : ils ont pour mission exclusive l’aide à l’accueil et à l’intégration individualisée des élèves handicapés, sur préconisation de la CDES. Un titre entier de la circulaire (Titre II) leur est consacré.

On distingue pour eux deux dispositions dérogatoires :

- recrutement assuré par l’IA ;
- possibilité d’être recruté sans le Bac mais avec trois années de service dans le domaine de l’aide à l’intégration scolaire. Cette disposition doit permettre d’intégrer une partie des AVS employés par les associations qui n’auraient pas le Bac.

Dans notre département, en ce début d’année, les AVS sont mis dans les classes sans aucune formation. Pour seule ressource, ils ne possèdent que l’enseignant qui se retrouve avec une charge supplémentaire.

Ces jeunes assument une tâche difficile : permettre l’intégration des élèves handicapés dans le cadre des demandes théoriques de l’administration.

Encore une fois, alors qu’il s’agit d’une mission à long terme, pour des raisons économiques, le gouvernement a fait le choix de la précarité et non pas celui de la qualité du service public laïque d’éducation. Les enfants et les collègues paieront une fois de plus les pots cassés.

Pour le SNUipp 39

Si l’existence des aides éducateurs a démontré la nécessité d’avoir des personnels supplémentaires dans les écoles, la gestion de ce dossier par les différents gouvernements nous amène à réaffirmer notre position.

Le conseil syndical du SNUipp 39 condamne l’existence des assistants d’éducation.

Il demande à tous les collègues de ne pas établir de projet pour leur recrutement.

Il soutient tous les conseils d’administration des EPLE qui ont refusé de donner mandat au principal pour en embaucher.

Il engage toutes les équipes à contacter l’administration, les élus pour obtenir des moyens pérennes pour permettre la continuité des activités.

L’école, la réussite des élèves nécessitent un travail constant, permanent de personnels formés dans le cadre de la fonction publique.

Le SNUipp du Jura accueillera en son sein tous les assistants d’éducation qui le souhaitent pour défendre les salariés qu’ils sont.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !, tous droits réservés.