SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !
http://39.snuipp.fr/spip.php?article435
Absentéisme scolaire, les parents frappés au portefeuille.
jeudi, 23 septembre 2010
/ SNUipp du Jura /

Syndicat National Unitaire des Instituteurs, P.E. et P.E.G.C.

- BP 832 – 39008 Lons le Saunier Cedex

Tél : 03 84 47 12 64 – Fax : 03 84 24 50 21

snu39@snuipp.fr

JPG - 17.9 ko

Le parlement a adopté la proposition de loi qui prévoit la suspension des allocations familiales pour absentéisme scolaire. En cas d’absences répétées non justifiées, l’inspecteur d’académie devra saisir le directeur de la caisse d’allocations familiales.

Les sénateurs ont adopté le 14 septembre, la loi prévoyant la suspension des allocations familiales pour absentéisme scolaire. Le texte indique que lorsque « une absence d’au moins quatre demi-journées sur un mois est constatée en dépit de l’avertissement adressé par l’inspecteur d’académie, ce dernier, après avoir mis les personnes responsables de l’enfant en mesure de présenter leurs observations, et en l’absence de motif légitime ou d’excuse valable, saisit le directeur de l’organisme débiteur des prestations familiales qui suspend immédiatement le versement de la part des allocations familiales dues au titre de l’enfant en cause ».

Il prévoit aussi le rétablissement du versement de ces allocations après que l’assiduité de l’enfant ait été constatée sur une durée d’au moins un mois.

Ce texte, voulu par Nicolas Sarkozy et défendu par Luc Chatel, au motif que certaines familles refuseraient d’assumer leur autorité sur leurs enfants et laisseraient libre cours à leur absentéisme , est vivement critiqué par une grande partie de la communauté éducative. Nous reviendrons sur ces réactions dans les prochains jours.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !, tous droits réservés.