SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !
http://39.snuipp.fr/spip.php?article732
La dette intox ou vérité ?
vendredi, 16 mars 2012
/ SNUipp du Jura /

Syndicat National Unitaire des Instituteurs, P.E. et P.E.G.C.

- BP 832 – 39008 Lons le Saunier Cedex

Tél : 03 84 47 12 64 – Fax : 03 84 24 50 21

snu39@snuipp.fr

La FSU, membre fondateur d’ATTAC, vous informe que le Collectif jurassien pour un audit citoyen de la dette publique (ATTAC, CGT, EE-LV, Front de Gauche, FSU, LDH, NPA, Solidaires) organise :

- La projection de Films avec débats au centre social rue de Pavigny à Lons-Le-Saunier : le mardi 20 mars à 20h "INDICES" de Vincent Glenn

- Une conférences-débats "COMPRENDRE LA DETTE" avec Nicolas Sersiron, vice président du CADTM

LA DETTE PUBLIQUE : INTOX OU VÉRITÉ ?

INTOX ! : François Fillon prétend que l’ampleur de la dette publique entraine l’État à la faillite.
VÉRITÉ : La dette publique est de 1600 milliards d’euros, c’est moins que le produit intérieur brut d’une année (1940 milliards). La durée des prêts est en moyenne de 7 ans. Durant cette période, la richesse produite avoisinera les 14 000 milliards : on est loin de la faillite annoncée avec 13% d’endettement ! Si faillite il y a, c’est bien celle du gouvernement qui par ses choix politiques a augmenté la dette d’environ 460 milliards en 5 ans.

INTOX ! : Le gouvernement n’arrête pas de dire qu’on a trop dépensé.
VÉRITÉ : Il n’y a pas trop de profs ou d’infirmières, de sécurité sociale, de solidarité. L’accroissement de la dette n’est pas dû à trop de dépenses publiques mais à une baisse des recettes. C’est la conséquence des cadeaux fiscaux aux plus fortunés (bouclier fiscal...) et aux entreprises (172 milliards d’allégements chaque année).

INTOX ! : Il n’y a pas d’autres moyens pour éponger la dette que de réduire les dépenses publiques et de faire payer les salariés et retraités comme le font tous les gouvernements européens.
VÉRITÉ : Cette politique fiscale inégalitaire (suppression de l’ISF et TVA pour tous) choisissant de baisser les recettes fiscales, a pour conséquence de sacrifier les services publics, de repousser l’âge de la retraite et d’augmenter le chômage. Ce qui ne fait qu’enfoncer un peu plus le pays dans la crise comme en Grèce.
Une autre voie est possible : opérer une réforme fiscale de grande ampleur qui s’en prenne enfin aux riches et aux spéculateurs.

INTOX ! : Le gouvernement affirme que nous sommes tenus de payer la dette. VÉRITÉ : Procédons à un audit citoyen et on s’apercevra vite que cette dette est illégitime : elle a explosé dès que l’État a modifié les règles, a renfloué les banques et distribué des cadeaux fiscaux au patronat. Pour combler les déficits provoqués, il a emprunté auprès des bénéficiaires de ces cadeaux !
La dette est déjà remboursée plusieurs fois par l’argent public, le nôtre. Le véritable poids de la dette, c’est le remboursement annuel des intérêts usuriers de cette dette (48 Mds d’€ en 2010).
Il est temps d’y mettre notre grain de sel, ce n’est pas qu’une affaire d’experts, nous aussi, nous savons compter ! Il est tout à fait normal de demander d’où vient cette dette, à qui elle rapporte et de se poser la question de sa légitimité !

CONTACT :
- auditdette39@gmail.com
- Audit Dette 39/ATTAC centre social 2 chemin de Pavigny 39 000 Lons-Le-Saunier.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !, tous droits réservés.