SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > CHSCT du 20 janvier
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 21 janvier

CHSCT du 20 janvier

Suite aux assemblées générales du jeudi 13 janvier, les collègues avaient exprimé le souhait de pouvoir continuer à faire entendre leur épuisement mais aussi leur colère par un autre moyen que la grève.

C’est pourquoi le SNUipp-FSU 39 avait invité les collègues à remplir des fiches SST, outil mis en place par l’administration pour que les agent.es puissent faire remonter leurs difficultés de santé et sécurité au travail. Suite à cet appel, plus de 50 fiches ont été remplies et déposées que le registre santé et sécurité par des collègues du département avec des intitulés du type : "ras le bol" "épuisement " " difficultés à exercer mon métier" "Directrice épuisée" "profond mal être"...

Comme nous vous l’avions annoncé, un CHSCT départemental s’est tenu hier après-midi. Grâce à cette remontée importante de fiches et parce que tous les jours nous avons des appels, mails de collègues qui n’en peuvent plus, les représentant.es de la FSU 39 ont demandé que l’ordre du jour du CHSCT soit modifié et prioritairement consacré à ces fiches et aux solutions concrètes qui doivent y être apportées par l’administration.

Si l’IA adjoint et le secrétaire général ont affirmé que ces remontées étaient le reflet de l’usure des personnels et qu’une écoute et un accompagnement particulier leur seront apportées , nous avons rappelé que seuls l’écoute et l’accompagnement ne suffisent plus. Nous avons réaffirmé qu’il faut aussi et surtout raisonner en terme de prévention et de moyens qui feront que de telles situations ne se reproduisent plus ! Nos cadres de l’éducation nationale doivent assumer leur responsabilité et rompre avec cette politique ministérielle maltraitante !

Nous avons donc mis au vote un avis (que vous trouverez en pièce jointe) auquel l’administration a l’obligation de répondre dans un délai maximum de deux mois.

Pour nous, cette démarche de dépôt de fiches SST est un outil supplémentaire d’alerte pour de meilleures conditions de travail. Il ne faut pas se priver de continuer à l’utiliser ! Son utilisation est complémentaires d’autres actions collectives de lutte et de revendications. D’ailleurs, pour continuer à dire au STOP à la dégradation de nos conditions de travail et à celles du service public d’éducation, nous serons en grève le jeudi 27 janvier.

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration préalable de le FSU lue en début de séance.

Le bureau de SNUipp-FSU 39

documents joints