SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Palmes académiques : Autopalmification et new management
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 14 mars

Palmes académiques : Autopalmification et new management

Rappelez-vous, alors que les enseignants n’avaient pas de masques pour se protéger du COVID, notre ministre faisait voter une loi instaurant une augmentation de la taille des médailles des palmes académiques…No comment.

Cette récompense est remise par les membres de l’AMOPA (association des membres de l’ordre des palmes académiques) après validation du ministère, pour saluer l’investissement d’un membre ou non de l’éducation. Souvenons-nous aussi que dans la méritocratie instaurée par Macron et PPCR, ces mêmes palmes sont un point du CV qui peuvent accélérer l’avancement.

Nous apprenons par un article dans la presse locale, la liste des heureux bénéficiaires de cette version grand format des palmes académiques. Pas d’AESH, de directeur.trices, ni de professeur des écoles dans ce palmarès. Auraient-ils refusé cette distinction ? Pas assez dévoués au ministère ? Trop dévoués à l’intérêt général et pas assez à leur carrière ?

Au SNUipp, au nom du « tous capable » et de l’avancement pour tous au même rythme, nous ne sommes pas partisan de ces distinctions et récompenses type « tableau d’honneur »Mais, si on nous avait demandé notre avis on aurait opté pour une palme collective à tous/toutes les AESH, professeur des écoles, ATSEMs, directrices.teurs d’écoles…qui avaient pris plus que leur part en ces temps difficiles. Assortie, bien sûr, d’une augmentation immédiate de salaire ! Ca vaudrait, non ?

Nous lisons que notre DASEN a été promu « officier » des palmes académiques par ses pairs de l’association.

Le bureau du SNUippFSU souhaitait, à son tour, et alors qu’il a annoncé son départ, saluer son palmarès, alliant abnégation dans l’application de la politique de Mr Blanquer et touche personnelle :
- Palme du nombre de démissions/ruptures conventionnelles
- Palme du refus des temps partiels
- Palme du nombre de fermeture de classes
- Palme des arrêts maladie burn-out au sein de la DSDEN
- Palme des sorties de route en instance avec attaques personnelle des représentants syndicaux
- Palme du néant de la formation continue
- Palme des non-remplacements

Nous lisons dans ce même article que le président de l’association « AMOPA » s’est lui-même vu promu au rang de commandeur des palmes académiques…On n’est jamais mieux servi que par soi-même !!!! d’où notre titre et le concept d’« auto-palmification ».

Si, comme nous, vous avez la nausée en lisant cet article c’est sans doute que ces récompenses individuelles vous font un drôle d’effet tandis que l’ensemble des salariés de l’éducation nationale se sent méprisé par le ministère.

Si, comme nous, tout cela vous afflige c’est que vous faîtes partie des manants dont les conditions de travail et le salaire régressent depuis plusieurs années, que vous n’êtes pas les heureux bénéficiaires de la prime annuelle de loyauté dispensé par le ministère aux DASEN pour bons et loyaux services, que vous peinez à vous faire rembourser vos frais de déplacement, que vous constatez au quotidien l’absolue insuffisance des moyens donnés au service public d’éducation et aux travailleurs sociaux pour faire face aux dégâts de la crise sur les élèves et leurs familles.

Tandis qu’ils s’autocongratulent alors que le bateau brûle, continuons à lutter pour les droits de tous et toutes et pour une autre politique éducative.

https://www.leprogres.fr/education/2022/03/10/palmes-academiques-huit-personnalites-du-monde-educatif-distinguees