SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Le SNUipp-FSU 39 dépose une alerte sociale
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 1er novembre 2020

Le SNUipp-FSU 39 dépose une alerte sociale

Le SNUipp-FSU 39 dénonce une fois de plus la gestion chaotique, ubuesque et méprisante de la rentrée de novembre de la part du ministère de l’Education Nationale et de l’ensemble du gouvernement.

Une nouvelle fois, nous subissons des injonctions contradictoires, tardives et difficilement applicables et ce, sans temps banalisé. Ce manque de considération envers notre travail, envers nos élèves, leurs familles et les collectivités territoriales est inacceptable.

L’impréparation du gouvernement face à cette seconde vague, déjà annoncée au mois de juin, ne peut reposer sur les seules équipes.

Face à la situation de crise, aux incohérences et à l’absence de communication institutionnelle, le SNUipp-FSU 39 a déposé une alerte sociale afin de porter ses revendications et d’obtenir des informations précises lors de la négociation préalable au préavis de grève.

Voici les points que nous soulevons :

En effet, les personnels de l’éducation nationale vont reprendre la classe dans un contexte de confinement de la population, avec une accélération des contagions de COVID et après l’assassinat de Samuel Paty dans le cadre de ses fonctions.

C’est pourquoi, le SNUIPP-FSU du Jura vous expose les motifs suivants :

• nous souhaitons que soit réaffirmée clairement la liberté pédagogique dans un cadre national élaboré en collaboration avec les enseignant.es.

• nous demandons l’arrêt du prof bashing par l’ensemble de l’administration et exigeons une réaction de la part du Ministre quand le prof bashing vient des médias.

• nous demandons de faire confiance au professionnalisme des personnels de l’éducation nationale pour mettre en place un dialogue avec leurs élèves suite à l’assassinat de Samuel Paty.

• nous réitérons notre demande que chaque changement de protocole fasse l objet d’un temps banalisé de préparation pour les équipes éducatives des écoles afin de permettre la mise en œuvre des mesures sanitaires pour les élèves et les agents, en lien avec les collectivités locales. Sur ce point nous demandons que soit tenu l’engagement pris en CHSCT.

• nous demandons des masques non toxiques et du gel hydro-alcoolique à disposition pour tous les personnels dès lundi matin en quantité suffisante

• nous demandons des masques FFP2 pour les personnels vulnérables et pour les AESH (qui travaillent en contact direct avec les élèves)

• nous demandons un plan de recrutement massif pour renforcer les RASED dans le 1erdegré.

• nous demandons un recrutement massif pour la médecine scolaire et de prévention : les élèves comme les personnels en ont besoin de manière urgente ! • nous demandons un recrutement de personnels médico-sociaux : infirmières•ers, AS, psyEN...

• nous demandons la création de places en établissements spécialisés pour les élèves en attente de places (ITEP,IME...)

• nous demandons une formation continue variée et de qualité pour toutes et tous

• nous demandons un moratoire sur l’abandon du projet de réforme de la formation initiale et la remise sur la table de ce dossier.