SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Encore une rentrée sous covid compliquée !
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 4 janvier

Encore une rentrée sous covid compliquée !

Encore une fois, le monde de l’éducation a dû attendre la veille de la rentrée pour recevoir des informations de son ministre sur le nouveau protocole et ceci par voie de presse payante en totale mépris de son personnel.

Par ce nouveau protocole, la multiplication des tests est ainsi préférée à l’isolement pour les cas contacts avec 3 tests à réaliser en 5 jours et autant de déclarations parentales sur l’honneur. La classe ne sera pas fermée au bout de 3 cas positifs. L’école sera totalement désorganisée tandis que les enseignant·es, et particulièrement les directeurs et directrices, subiront un nouvel alourdissement de leurs tâches et de leurs charges, notamment en veillant à une forme de continuité scolaire au sein de cette pagaille à venir. Une nouvelle fois ce sont les personnels qui porteront l’école à bout de bras face à l’incapacité du gouvernement à prendre ses responsabilités.

Dès ce premier jour de rentrée, des collègues ont fait part de situations problématiques sur leur école liées aux zones d’ombre apportées par le nouveau protocole.

Nous avons plusieurs retours d’écoles qui se voient obligées d’accueillir des élèves dont les parents sont positifs au covid.

Certes, ils doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif au 1er jour mais nous savons tous qu’ils risquent fortement de devenir positif rapidement et de contaminer les autres camarades. La notion de cas contact familial a disparu dans le dernier protocole du 2 janvier ; de 17 jours d’isolement avant les vacances, nous passons à 1 jour voire moins, ce qui parait totalement aberrant.

Quels sont les moyens mis à notre disposition pour protéger les autres élèves et les collègues ? Comment gérer la colère des familles face au risque encouru ? Comment gérer l’insistance des parents qui souhaitent remettre leur enfant à l’école avec un test négatif comme le veut le protocole ?

D’autre part, nous avons appris qu’il fallait désormais accueillir les enfants de soignants à l’école quand leur classe est fermée. Dans quelles conditions doit-on accueillir ces enfants ? Doivent-ils être isolés ? Et si oui, comment ?

Tout cela n’est que le début d’une longue liste de questions qui n’ont pour l’instant que peu de réponse ! Ce ministère montre une nouvelle fois à quel point il est hors sol !