SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Audience DASEN : Déclinaison locale du mépris ministériel
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 6 janvier

Audience DASEN : Déclinaison locale du mépris ministériel

Nous avons aujourd’hui eu une audience intersyndicale avec le DASEN pour un point de situation (plutôt critique vous en conviendrez..) après cette rentrée de janvier.

Après seulement 3 jours, la gestion une nouvelle fois désastreuse de la poussée des contaminations a déjà poussé les équipes à bout. Unanimement, les représentants syndicaux présents à cette audience (SNUipp-FSU, SNICS, SE-UNSA, SNPDEN-UNSA) ont fait remonter tous les dysfonctionnements qu’implique le nouveau protocole sanitaire (sorti dans un média privé dimanche soir à 17h pour la rentrée le lundi matin, alors que la vague Delta puis Omicron est installée en France depuis un mois !).

Le SNUipp-FSU 39 a pour sa part fait remonter les situations très tendues voire conflictuelles entre enseignants et parents concernant l’interprétation du protocole d’isolement des élèves cas contacts "intra-familiaux". Nous avons demandé au DASEN le changement de ce point précis du nouveau protocole. Il nous a rétorqué que c’était la loi. Nous lui avons alors demandé de rédiger une lettre en sa qualité d’Inspecteur Académique (garant de la sécurité et de la santé des personnels et des usagers) afin d’encourager très vivement les familles à ne pas envoyer à l’école leurs enfants cas contacts intra-familiaux pendant 7 jours, même si les tests s’avéraient négatifs. Le DASEN a très clairement refusé, malgré le fait que le docteur Elisseeff, médecin conseil de l’inspection du Jura, ait appuyé notre demande.

Malgré toutes les alertes des collègues durant 2 heures d’audience, les seules réponses du DASEN ont été mi-laconiques ("il faut être indulgent", "le ministère a fait au plus vite pour sortir le protocole", "on fait au mieux", "nous ne sommes pas dans une application stricte du protocole", "je ne mets aucune pression aux équipes pour appliquer le protocole dès le premier jour", "c’est sur le terrain que nous trouvons des solutions", ...), mi moralisatrices ("nous sommes dans une société d’ultra-rapidité permanente", "il faut relativiser la difficulté d’un directeur d’école qui a moins de 3 classes", "ne faisons pas de corporatisme, les personnels soignants, les caissier.es en bavent énormément aussi"...).

Les équipes sont pour beaucoup d’entre elles déjà à bout, les représentants des deux syndicats présents l’ont fait remonter à maintes reprises lors de l’audience. Loin de prendre en compte nos remarques, le DASEN reste sourd à nos alertes et à nos demandes, ses paroles portaient aujourd’hui clairement le mépris que le ministère applique dans sa politique.

C’est inacceptable !!

Nous avons terminé l’audience en demandant au DASEN de sortir de ce registre, sans quoi nous ne participerons plus à ces rencontres.

Nous ne lâcherons rien !

Ce jour, le SNUipp-FSU du Jura dépose une alerte sociale pour demander des mesures rapides afin de garantir la santé et la sécurité des personnels, des élèves, de leurs familles.