SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons !

vous etes ici Accueil du site > Actualité > Compte-rendu de la visio-sanitaire du mardi 11 janvier 2022
fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
publie 12 janvier

Compte-rendu de la visio-sanitaire du mardi 11 janvier 2022

Mardi 11 janvier après-midi, le SNUipp-FSU 39 a assisté en visio-conférence à un entretien sur la situation sanitaire avec le DASEN : M Tamen, M Faivre (IA adjoint) et M Bronner (Secrétaire générale).

Ce point sanitaire ne s’est pas fait en intersyndicale, seule notre organisation était présente sur ce créneau de visio.

Nous vous faisons un point sur cette rencontre :

• Point sur la situation sanitaire du Jura de la part de l’administration : le taux d’incidence dans le Jura est important (+ de 1800). 2 classes sont fermées dans le département pour cause de COVID, 30 classes étaient fermées pour non remplacement en début de semaine. • Dans le premier degré, le DASEN annonce la possibilité de recruter 10 équivalents temps plein (ETP) : contractuels et /ou retraités. Ces ETP seront placés sur des postes de remplaçants jusqu’au mois de juin. Au total 21 ETP contractuels seront recrutés depuis la rentrée.

Le SNUipp-FSU a réitéré sa demande d’ouvrir le recrutement sur liste complémentaire afin de recruter des fonctionnaires stagiaires, sur des postes pérennes et statutaires. Le manque de moyens dans l’Education Nationale est constant et non ponctuel, et ne peut se régler avec cette mesure d’urgence.

• Suite aux annonces de Castex au 20h de France 2 mercredi soir, les élèves ne devront plus passer de test PCR, cela comprend les tests PCR salivaires préventifs dans les écoles. La dispartition de ces tests salivaires entrainent la libération des médiateurs LAC (Lutte Anti-Covid). L’IA engage une réflexion sur le devenir de ces postes (5,5 ETP) afin de les affecter sur d’autres missions. Un poste de médecin scolaire a été créé.

Le SNUipp-FSU exprime sa surprise face à la disparation des tests PCR salivaires qui avaient un caractère préventif dans la diffusion du virus dans les écoles et qui étaient moins contraignants que les tests naso-pharyngés pour les enfants de maternelle et d’élémentaire.

• Toujours suite aux annonces de Castex, un nouveau protocle entre en vigueur dans les écoles. Ce protocole entrera en vigueur en fin de semaine dans les écoles.

Le SNUipp-FSU a soulevé le problème de ces annonces par voie de presse, créant des tensions dans certaines écoles avec les parents d’élèves qui, écoutant les informations, s’approprient un nouveau protocole sans attendre son application effective dans les écoles dans un cadre réglementaire (exemples d’écoles à l’appui). Le DASEN a conscience de cette contrainte, cependant pour ce dernier nous ne pouvons pas refuser un élève s’il arrive avec un premier auto-test négatif. Le SNUipp-FSU demande à ce qu’une communication soit faite à destination des écoles expliquant la situation aux collègues et clarifiant les consignes.

• Afin de soulager les directrices, directeurs et les équipes, M Tamene confirme la suspension de la formation continue ainsi que des APC pour les directeurs. Dans le second degré, création de 20 000 heures supplémentaires (pour l’Académie), suspension également de la formation continue et libération des tâches non urgentes.

Le SNUipp-FSU rappelle sa consigne syndicale sur les APC et de la possibilité pour l’ensemble des équipes de se réapproprier les 108h.

• Des masques chirurgicaux de type 2 arriveront prochainement à destination de l’ensemble des enseignants. Pour les personnes vulnérables, des masques sont d’ors et déjà disponibles. Ces personnels peuvent venir les retirer sur deux sites, et sur justificatif, aux lycées Nodier à Dole et Jean-Michel à Lons-le-Saunier. Des auto-tests pour les personnels de l’éducation nationale sont en attentes de livraison.

Après interrogations du SNUipp-FSU, l’administration s’engage à se renseigner sur les démarches pour récupérer les masques pour les personnes à risque et à faire un point sur les stocks de masques pédiatriques pour en fournir aux écoles.